Rénovation d’abris / transformation

La rénovation ou la transformation d’abris et d’installations de protection civile exigent une grande connaissance des détails pour pouvoir agir comme intermédiaire entre les propriétaires et les autorités. Nos 70 ans d’expérience constituent un avantage indéniable et font de nous des spécialistes confirmés. Nous planifions pour vous des projets d’abri en parfaite conformité avec la législation et vous accompagnons pendant toute la durée du projet, jusqu’à l’exécution et la réception par les autorités compétentes. 

Nous vous aidons pour la rénovation d’abris dans des maisons individuelles ou des immeubles résidentiels, pour la rénovation d’abris et d’installations de protection civile selon ITAP ainsi que pour la transformation d’installations de protection civile déclassées en abris publics. En l’absence de directives, nous trouvons un consensus avec les autorités pour une solution judicieuse. 

Rénovation d’abris et d’installations de protection selon ITAP

Quand rénove-t-on un abri?

En matière d’ouvrages de protection, on fait globalement la distinction entre les abris pour personnes et les installations de protection. Alors que chaque habitant a droit à une place dans un abri, les installations de protection constituent l’infrastructure pour les organisations de protection civile. 

La construction d’abris est normalisée depuis 1968 (jusqu’à 200 personnes). Les abris construits avant cette date ne répondent plus aux exigences minimales en vigueur aujourd’hui. Lorsque ceux-ci sont classés «à rénover», ils peuvent être adaptés aux exigences minimales pour un budget tout à fait maîtrisable. C’est aussi un bon moyen pour contrer le bilan négatif en matière d’abris des villes et communes déjà trop urbanisées. 

Il en va de même pour les installations: Ce n’est qu’avec les Instructions techniques pour les constructions de protection des organismes et du service sanitaire (ITO 1977) que la construction des installations a été normalisée. 

L’envergure des projets de rénovation est régie par les deux directives ITC 1994 (Ouvrages de protection civile construits avant 1977) et ITAP 1997 (Petits abris).

 

Prestations de Lunor dans le cadre d’une rénovation selon ITAP:

  • Assistance des communes et cantons pour la classification qualitative
  • Calcul de la capacité d’accueil, implantation de la nouvelle ventilation avec conduits appropriés
  • Elaboration du plan (CAO) avec descriptif précis de tous les travaux requis, établissement du plan de base
  • Elaboration d’un devis pour la rénovation de l’abri (avec ou sans travaux de construction)
  • Exécution des travaux autorisés

 

Scénario d’exécution possible:

  • Relevé détaillé sur l’objet pour la fabrication sur mesure des plaques de fermeture en acier 
  • Direction du chantier, coordination des artisans
  • Démontage des portes blindées qui ne sont plus requises
  • Montage ultérieur de couvercles blindés pour des sorties de secours ou prises d’air supplémentaires
  • Rénovation de la centrale de ventilation, avec montage des conduites de distribution et des valves
  • Remplacement de tous les profils d’étanchéité aux portes et couvercles
  • Fermeture de l’enveloppe de l’abri au moyen de plaques de fermeture
  • Etc.

 

La rénovation d’abris ainsi que le démontage de composants superflus sont pour nous des activités de différenciation. En tant que pionnier dans la construction d’abris et fabricant de tous les composants, nous maîtrisons tous les aspects relatifs aux abris. 

Transformation d’installations de protection civile en abris publics

Pourquoi transformer des installations de protection civile?

Si les installations de protection ne sont plus utilisées par les organismes, les communes les récupèrent. Mais que faut-il en faire? La Confédération paie les frais de démontage des installations. La question capitale est toutefois: que se passera-t-il après le démontage? 

Un projet de transformation optimal aura donc pour but de d’abord répondre à cette question avant le démontage. Au lieu de démonter complètement l’infrastructure de sécurité, les composants peuvent souvent être utilisés pour réaliser un abri public. Il est donc plus judicieux de s’intéresser simultanément au démontage et à la transformation. 

Pour une commune, la transformation en un abri public constitue une bonne opportunité d’utiliser les contributions de remplacement pour la création de places de protection, malgré l’absence de projets de construction.  

 

Pourquoi les places de couchage existantes des installations de protection civile ne peuvent-elles pas être simplement ajoutées au stock de places de protection?

 

Une installation de protection civile comprend des éléments complexes qui exigent une maintenance, qui doivent être testés et contrôlés au cas où ils devraient être utilisés en situation de crise. Cela exige d’une commune que l’organisation doit être maintenue pendant des années. Il est donc plus judicieux d’équiper d’anciennes installations avec des composants IPAT et IPC. La commune a ainsi moins de maintenance à assurer et en cas d’occupation, tous les responsables (et non pas seulement quelques spécialistes) savent exactement ce qu’il convient de faire.